Sélectionner une page

9 livres indispensables

pour réussir dans les affaires 

Vous ne pourrez plus dire

” Je ne sais pas quoi lire pour réussir “

 

Livre YOUR FIRST 100 MILLION de Daniel Pena Sr.

“Comment générer vos 100 premiers millions”

(Extrait du livre)

Introduction : 

 

Il se vend aujourd’hui une quantité stupéfiante de livres, séminaires et autres formations sur le développement personnel et l’efficacité professionnelle : une industrie qui connaît un véritable boom.

Quelle est la vraie valeur de ces publications ?

Il est permis d’en douter.

On y distingue deux catégories.

Les premières, sous l’apparence de leçons miraculeuses, ne proposent qu’un discours “feel good” rebattu.

Leurs auteurs, de pseudo-experts sans réelle crédibilité, vendent un succès qu’ils n’ont pas connu eux-mêmes : aucun n’est riche à millions !

Ils s’en tirent en réalité en disant aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre : que le succès est à la portée de tous, qu’ils portent en eux les germes d’un immense potentiel, qu’ils peuvent tout accomplir sans effort.

Leur message est très apprécié d’un public aspirant à la réussite, mais encore trop passif et qui se trouve conforté et valorisé par ces bons sentiments.

D’autres ouvrages, moins trompeurs, ont pour autant une efficacité limitée.

Ce sont des manuels pratiques, axés sur la méthode et purement factuels. Ils n’abordent en rien le mode de pensée à adopter pour réussir, une limite qui fait toute la différence.

Dan Peña se distingue clairement de ces deux modèles.

Pour lui, les succès financiers énormes se remportent en cultivant un état d’esprit de gagnant.

Il expose ses convictions et ses secrets dans un style très franc et même parfois brutal, sans compromis.

Prêt à vous confronter à des vérités abruptes ?

Ce livre est pour vous.

Chapitre 1 : Le succès, une question de mental

 

Pour Dan Peña, le vrai succès, à très grande échelle, est réservé aux “durs”.

Il nécessite de déployer une ambition énorme, ainsi qu’une force impressionnante.

Ceux qui y aspirent sont prêts à tous les sacrifices.

Une exigence pour s’engager sur cette voie : une volonté absolue de changement.

Elle réclame en effet d’adopter une direction et une optique totalement différentes.

Soyez prêt à jeter toutes vos forces dans la bataille, déployant une quantité inouïe d’efforts et de courage.

Un travail absolu et acharné est indispensable pour réussir.

Mais ce n’est pas le seul enjeu : il faut être capable de s’oublier complètement, faisant passer sa vie personnelle au second plan.

De grands sportifs comme Michael Phelps ou des pionniers tels que Mark Zuckerberg ont ainsi consacré tout leur temps et toute leur énergie à leur passion, laissant de côté tout le reste.

Il faut aussi faire face à ses peurs, au danger et à l’incertitude : rien de grand ne se fait jamais de manière ordonnée et prévisible !

Les phénomènes d’ampleur, les bouleversements, les révolutions sont toujours chaotiques.

On construit souvent son succès sur les ruines de l’échec des autres ou d’un secteur en pleine redéfinition.

Il faut donc savoir se jeter dans l’inconnu sans hésiter, sans craindre de prendre des risques — et surtout pas d’échouer.

L’échec n’est en effet qu’une étape sur le chemin du succès.

Ceux qui n’échouent jamais n’entreprennent rien !

Au contraire, les grands inventeurs, hommes d’affaires et autres figures de poids l’ont tous connu encore et encore, car ils ne cessaient de tenter d’audacieuses entreprises.

Christophe Colomb, Donald Trump ou Thomas Edison ont tous fait face à des revers, voire mordu la poussière.

Ce qui les a différenciés ?

Leur aptitude à se relever, apprendre de leurs erreurs et se relancer dans des projets nouveaux.

Bien sûr, les autres vous diront qu’une telle approche est démentielle.

La sagesse populaire et le discours commun représentent des freins redoutables : leur unique ambition semble être de viser petit, vous inviter à vous contenter de peu, voire à stagner.

Une médiocrité confortable prend ainsi le visage d’un horizon enviable !

A contrario, tout ce qui est grand et différent paraît incongru ou impossible.

Écouter de telles affirmations ou chercher à plaire à tout le monde, c’est se condamner à coup sûr à faire du surplace toute sa vie.

Pareillement, ne vous fiez pas qu’aux chiffres et aux données factuelles pour évaluer vos futurs projets.

Il est tentant de se reposer sur le rationnel pour juger de son potentiel, ses garanties…

Mais nul ne peut prédire l’avenir, et on ne peut passer sa vie à tout prévoir.

Pour réussir, il faut se lancer !

Aussi, faites confiance à votre intuition.

Elle vous dirigera vers les projets disposant d’un vrai potentiel, même dans des secteurs en crise : ceux-ci peuvent offrir de véritables opportunités !

En se lançant dans une industrie où règne le chaos pour prendre le leadership et y ramener de la structure, il est possible de remporter une position de puissance incontestable.

Sur de tels projets, allez-y à l’audace : nul besoin d’être un connaisseur.

Dan Peña l’a prouvé par un succès insolent dans l’industrie pétrolière.

Pendant des années, il y a multiplié les grands coups sans bouder son plaisir.

 

Synthèse du chapitre 1 :

Le succès ne se remporte pas par la facilité. Il nécessite un état d’esprit d’exception, et des efforts à sa mesure.

On ne l’obtient qu’en étant prêt à tout sacrifier, y compris sa vie personnelle !

Il faut aussi braver tous les risques, faire face au chaos, à l’incertitude et à l’échec.

C’est pourquoi une telle démarche est regardée avec circonspection par la plupart des gens, qui l’estiment bien trop hasardeuse : la sagesse populaire et le discours commun peuvent représenter de véritables freins.

Ne les laissez pas vous arrêter dans vos projets, mais faites preuve d’audace et fiez-vous à votre intuition : elle vous guidera vers les opportunités à haut potentiel, y compris dans des secteurs en chaos.

 

Chapitre 2 : Les règles d’une démarche audacieuse

 

Ignorer les autres est bel et bien la première injonction pour parvenir au succès.

Les regards extérieurs qui pèsent sur vous cherchent surtout à vous dicter ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire.

Leur seul critère : la norme qui fixe ce qui est possible, acceptable et souhaitable : une vie rangée, considérée comme satisfaisante.

Mais un succès moyen n’a en fait rien d’un succès : il ne s’agit que d’une voie de garage, dont on se contente faute d’avoir réalisé ses ambitions.

On ne peut faire de grandes choses qu’en étant un peu fou, ou en tout cas disruptif.

Osez la différence, et ne craignez pas les jugements !

Cet état d’esprit est d’autant plus essentiel que les plus fortes barrières au succès sont mentales.

En se disant que quelque chose est impossible, on est certain de ne pas l’accomplir !

C’est pourquoi, par exemple, certains records n’ont été battus encore et encore qu’après l’arrivée du premier pionnier qui en avait eu raison : ce fut le cas du mile couru en moins de 4 minutes.

 

Dans ces conditions, il n’y a qu’une seule manière de réussir : s’affranchir de toutes les règles et de toutes les idées reçues, en une démarche véritablement radicale.

L’objectif : repartir de zéro en considérant que rien n’est impossible.

La vie est un champ d’opportunités : lancez-vous à sa conquête, et ne vous interdisez rien !

Un tel changement de logiciel n’a rien de facile.

Pour vous soutenir dans ce mouvement, il vous faudra de nouvelles habitudes et de nouvelles fréquentations.

Vos anciens amis risquent en effet de ne pas vous comprendre ou de vous limiter, s’ils ne partagent pas votre philosophie nouvelle.

Recherchez plutôt la compagnie de gens qui partagent votre mode de pensée, mais ont en plus le succès et l’expérience.

Leur contact vous apprendra leurs secrets et vous tirera vers le haut. Visez toujours le niveau supérieur : même votre vie sociale peut servir votre ambition !

Mais faites le tri en n’écoutant que les conseils de vos mentors, ou de personnes passées par le parcours auquel vous aspirez.

Si leur vécu et leurs avis vous seront d’une grande utilité, votre succès en soi ne dépend que de vous — et il passe par l’action !

Pour réussir, il faut agir beaucoup et vite.

Lancez-vous d’initiative en initiative, quitte à échouer.

Prenez des décisions sans cesse en vous fiant à votre instinct.

Un revers n’est pas la fin du monde : c’est en apprenant de vos erreurs que vous progresserez.

A contrario, la frilosité vous interdira de profiter de la multitude d’opportunités qui foisonnent autour de vous.

Nouveau secteur à haut potentiel, phénomène de mode, erreurs ou aveuglement des autres : une multitude de facteurs peuvent vous ouvrir des portes et des fenêtres pour lancer des entreprises à haut succès.

Pour les discerner, focalisez-vous exclusivement sur votre vision et les moyens de l’accomplir.

Gardez toujours l’œil sur votre but final, l’esprit orienté vers le long terme : ne vous laissez pas distraire par les obstacles ou par de petits enjeux. Ce cap exaltant vous portera vers l’avant et donnera à vos démarches toute leur envergure.

Vous en tirerez de plus un enthousiasme sans faille, qui vous donnera hâte de passer à l’action.

N’attendez pas les circonstances parfaites, car elles n’existent pas.

Tôt ou tard, il faudra vous jeter à l’eau : c’est en prenant des paris et en vous laissant porter par votre passion que vous réussirez.

Cette passion vous stimulera justement par son côté absolu.

Elle peut aller jusqu’à l’obsession : elle habite alors votre vie entière, au point que plus rien d’autre ne compte.

Vous ne risquez plus d’être distrait, car vous y penserez tout le temps !

Chacun de vos efforts, chacune de vos démarches, chaque minute de votre temps sera consacrée à progresser à tout prix.

Plus question de viser petit : vos rêves deviendront votre horizon.

Cet élan ne risque pas de s’essouffler, car le succès génère le succès : plus vous agirez, plus vous gagnerez en énergie et en assurance, au point de devenir inébranlable.

Une fois que vous aurez attrapé le virus, plus rien ne saura vous arrêter !

C’est ce qui arrive quand on est persuadé qu’on ne peut que réussir : une véritable prophétie autoréalisatrice.

 

Synthèse du chapitre 2 :

La réussite est une question de mental. Le premier secret : être intimement convaincu que vous pouvez tout faire et que rien ne vous est impossible.

Cela implique de vous libérer du “bon sens” et de la sagesse collective, qui vous invitent à la prudence, au conformisme… et, bien souvent, à la médiocrité.

Vos anciens amis risquent malheureusement de ne plus vous comprendre : fréquentez plutôt des personnes à succès qui vous tireront vers le haut.

Mais surtout, trouvez un moteur dans votre vision et dans une action permanente et déterminée.

Gardez l’œil fixé sur votre cap, et tentez toutes les initiatives susceptibles de vous en rapprocher.

Plus vous vous activerez, plus vous aurez envie de redoubler d’efforts et plus vous gagnerez en force et en expérience !

 

Chapitre 3 : Le succès, une aptitude qui se cultive

 

Le succès est souvent idéalisé.

On le considère à tort comme un état fixe, une sorte de consécration venue couronner les efforts accomplis : il est alors confondu avec le confort matériel qu’il prodigue.

Mais le vrai succès est actif et mouvant : il se renouvelle encore et encore, consistant à multiplier les grandes entreprises sans jamais se reposer sur ses lauriers.

C’est donc un monde très inconfortable, loin des visions d’Épinal. N’espérez pas y trouver une sécurité : au contraire, vous serez sans cesse confronté à l’incertitude.

Vouloir se dépasser à chaque instant, c’est se livrer à une prise de risque constante avec d’énormes enjeux : on peut toujours chuter, ou être détrôné.

Vivre cette lutte permanente est exaltant, mais n’a rien de facile.

C’est là tout un univers, fait de fréquentations et de préoccupations différentes : il vous faudra de l’habitude pour y évoluer naturellement.

Cela commence, une fois encore, par votre mental. Cultivez un maximum de rêves, d’aspirations et d’objectifs.

On a bien tort de tourner les rêveurs en dérision : les personnes qui consacrent beaucoup de temps à rêver de scénarios idéaux ont en fait infiniment plus de chances de les réaliser !

Mais cela implique de s’en donner ensuite les moyens par une action résolue, au lieu de ne rester que dans le fantasme et la passivité.

Pour avancer positivement, donnez-vous une vision sur laquelle vous focaliser totalement.

Rendez-la aussi concrète que possible en la détaillant par écrit. Vous devez en connaître chaque détail.

Cette précision vous permettra de vous représenter beaucoup plus clairement les moyens d’y parvenir, ses implications concrètes, les enjeux, les opportunités possibles etc.

La visualisation est une technique des plus utiles, même pour des objectifs à court terme.

Agissez comme si votre but était déjà atteint : projetez-vous dans votre scénario idéal, comme si vous le viviez.

Les grands sportifs ne manquent pas de s’appuyer sur cette méthode pour se préparer mentalement.

En portant ce rêve en vous comme s’il était déjà réalité, vous serez sûr de ne plus vous poser de barrières : tout vous paraîtra possible, puisque tout sera quasiment déjà accompli !

Préparez-vous aussi par l’action, en pratiquant autant que possible les activités auxquelles vous aspirez.

Pour cela, fréquentez les bons milieux, faites du bénévolat etc.

Vous y trouverez un autre avantage : élargir votre zone de confort.

Ce concept représente l’environnement où on est à l’aise ; il est très difficile d’en sortir pour se confronter à des circonstances nouvelles et inconnues.

Plus votre zone de confort est réduite, plus vous risquez de rencontrer des barrières.

Cherchez sans cesse à dépasser ces limites, en allant au-devant du risque et de l’incertitude.

Votre zone de confort doit aussi inclure les milieux où vous serez amené à évoluer pour réussir, avec leurs codes et leurs comportements.

N’attendez pas pour adopter les attitudes du succès !

Cela nécessite de fréquenter les bonnes personnes afin d’apprendre à leur contact.

Leur comportement comme leurs conseils vous apporteront des leçons précieuses.

Il existe nombre de réseaux et de cercles spécifiques grâce auxquels se rapprocher de personnes à haut profil.

Pour autant, méfiez-vous de l’esprit de groupe, qui encourage au conformisme.

On parle beaucoup des réseaux de type mastermind, extrêmement prisés.

Mais le risque de telles communautés est de tomber dans la congratulation mutuelle ou de prendre un aspect uniquement social : c’est le cas quand elles se consacrent trop aux loisirs, quand la famille y est impliquée…

Cela vaut cependant le coup si les membres de ces groupes ont véritablement quelque chose à apporter.

Ils doivent présenter des profils variés afin d’offrir une large expertise. Privilégiez un environnement où règne l’égalité et ne se détache aucun leader véritable, qui prendrait l’ascendant sur les autres.

Les membres doivent être des personnes très ambitieuses et motivées, dont le seul objectif est que leurs échanges augmentent encore leur potentiel de succès : pas de perte de temps, mais un engagement complet.

À leur contact, vous devez percevoir une vraie dynamique !

Le meilleur potentiel reste auprès de mentors : des personnes à l’expérience bien supérieure à la vôtre, mais passées par le même chemin et avec qui bâtir un rapport individuel.

Vous en tirerez de vraies relations à long terme, d’une extrême richesse d’un point de vue personnel comme professionnel.

N’hésitez pas à les démarcher activement, car beaucoup de grandes figures comme des chefs d’entreprise à la retraite ne demandent qu’à partager leur expertise avec des profils jeunes et ambitieux !

Vous en tirerez alors un bénéfice mutuel.

Choisissez des personnes très compétentes dans leur domaine, que vous appréciez et respectez : la relation ne se poursuivra sur la durée qu’en cas de véritable entente.

Elles auront de préférence exercé sur votre secteur, bien que leur expertise vous offre aussi des leçons d’ordre général.

Il est intéressant d’avoir des intérêts communs vous permettant de partager des loisirs.

Vous échangerez alors dans un contexte plus détendu : on connaît la valeur sociale de certains passe-temps comme le golf !

 

Synthèse du chapitre 3 :

Le succès est un véritable état d’esprit, qui se construit à force d’habitude.

C’est une question de mental : la capacité à poursuivre ses rêves, se battre pour réaliser une vision qui vous exalte et vous porte. Projetez-vous-y en la visualisant avec une extrême précision, comme si elle représentait d’ores et déjà une réalité.

Donnez-vous les moyens de l’accomplir par une action résolue : engagez toutes les démarches susceptibles de vous en rapprocher, et fréquentez les milieux et les personnes auprès desquels apprendre et progresser.

L’idéal est de trouver un mentor avec lequel construire une relation durable : vous en tirerez une valeur inégalable.

Rejoignez nous sur :

9 livres indispensables

pour réussir dans les affaires 

Vous ne pourrez plus dire

” Je ne sais pas quoi lire pour réussir “